Comment arrêter de travailler à 50 ans ?

La retraite anticipée, c’est-à-dire cesser de travailler avant l’âge légal de la retraite, est le rêve de beaucoup d’entre nous.

Est-il vraiment possible d’arrêter de travailler à 50 ans, à 55 ans ou même à 45 ans ?

Lire également : Qui a le droit au capital décès ?

Nous faire travailler plus longtemps semble être la recette inévitable que les États utilisent pour continuer à payer les pensions de retraite.

Dans de nombreux pays, les règles sont de plus en plus strictes, et il devient de plus en plus difficile de prendre sa retraite avant 65 ou 67 ans, au moins avec une pension de retraite complète.

A lire en complément : Pourquoi la retraite à 65 ans ?

La réforme des retraites en cours de préparation ne prévoit pas de relever l’âge minimum de la retraite, qui restera donc à 62 ans.

Par définition, et pour faciliter la discussion, toute retraite anticipée est donc prise avant 62 ans.

Cela signifie donc que si vous souhaitez prendre votre retraite avant cet âge, vous devrez compenser d’une manière ou d’une autre la diminution des prestations officielles qui vous seront (peut-être) encore accordées.

Les règles pour pouvoir prendre leur retraite légalement sont assez simples à comprendre.

Vous les trouverez dans différents sites spécialisés, comme celui de la Caisse nationale d’assurance vieillesse, qui vous propose des explications simples, et même un simulateur de calcul.

Ce court métrage réalisé par la Caisse nationale d’assurance vieillesse est une bonne première introduction :

En dehors de ces règles rigides, il est parfaitement possible et permis de cesser de travailler à l’âge de 50 ans, ou à tout autre âge précédant l’âge légal de la retraite, mais cette décision, qui est entièrement personnelle, a évidemment des conséquences.

Alors, comment faire pour prendre une retraite anticipée ?

Tout d’abord, et d’une manière générale, vous aurez parfois encore droit à votre allocation de retraite légale le moment venu, c’est-à-dire lorsque vous atteindrez l’âge officiel pour la percevoir, généralement à partir de 62 ans.

Mais de moins en moins, parce qu’il existe des règles de plus en plus strictes concernant le nombre d’années de carrière nécessaires.

De plus, le montant de cette pension sera évidemment beaucoup plus faible que si vous aviez continué à travailler normalement comme tout le monde.

Et comme les caisses de l’État sont vides en permanence, les conditions d’accès se resserrent, tout comme les montants.

Si vous souhaitez prendre une retraite anticipée et que votre horizon légal de retraite est donc dans plus de 5 ans, comme nous ne pouvons rien prévoir, il serait sage de ne plus compter sur rien.

C’est le système de Ponzi le plus fabuleux de la planète.

Et vous devrez également couvrir la période sans revenu entre votre arrêt de travail et ce fameux âge légal de la retraite, grâce à vos investissements.

« Ainsi, arrêter de travailler à 50 ans, ou toute autre retraite anticipée ne sera possible que si vous avez suffisamment de moyens pour propre »

Vos propres moyens ne devraient pas seulement couvrir la période sans revenu, mais devraient suffire uniquement à compenser votre maigre pension (éventuelle).

Sinon, votre niveau de vie pourrait chuter considérablement pendant votre retraite anticipée.

Dans quelle mesure votre allocation de retraite diminuera-t-elle ?

L’une des premières choses à calculer est le montant de votre éventuelle pension légale.

Chaque trimestre de travail contribue à augmenter cette somme.

Sur moyenne, dans chaque pays, une carrière d’au moins 41 ans est requise pour bénéficier d’une pension complète.

Arrêter plus tôt, et donc avoir une carrière plus courte, réduira proportionnellement ce montant, voire le fera disparaître complètement.

Votre rémunération, la composition de votre ménage et votre statut (fonctionnaire, salarié, etc.) sont également pris en compte.

Si, par exemple, vous souhaitez cesser de travailler à 50 ans, vous perdrez généralement votre pension de retraite.

Vous devrez vous renseigner auprès des caisses de retraite locales pour connaître votre situation exacte.

Comment couvrir la période sans revenu ?

La réponse est simple : vous devrez vivre de vos revenus passifs.

Ils devraient être suffisants, non seulement pour maintenir votre niveau de vie, mais également pour compléter votre éventuelle pension ultérieurement.

Vous devrez donc établir un plan financier dans lequel l’un des plus importants les facteurs aléatoires sont l’espérance de vie. Ce dernier augmentant continuellement, il est prudent de partir d’une hypothèse de travail d’une espérance de vie de 100 ans.

C’est ainsi que vous serez en mesure de calculer le capital nécessaire pour pouvoir prendre votre retraite sans souci.

Trois étapes à suivre pour arrêter de travailler à 50 ans

Demandez à cinq personnes différentes ce que signifie pour elles la retraite anticipée et vous obtiendrez cinq réponses différentes.

Peu importe ce que cela signifie pour vous, voici les trois étapes à suivre pour planifier votre retraite anticipée.

1. Définir les moyens de retraite en termes d’âge

Pour certains, la retraite anticipée signifie arrêter à 45 ans, pour d’autres 60 ans. Même une différence de cinq ans seulement peut avoir de graves répercussions sur le montant de revenu dont vous pourriez avoir besoin. La première étape de la planification de la retraite anticipée consiste donc à choisir un âge ou une date cible.

Une fois que vous avez une date de retraite anticipée à l’esprit, vous devrez prendre en compte les points suivants :

— La vie espérance de vie, car elle affecte le nombre d’années pendant lesquelles vous aurez besoin d’un revenu de retraite.

— Si vous étiez en mesure de recevoir une pension de retraite et, dans l’affirmative, quand vous pourriez et devriez commencer à la percevoir.

— Comment vous serez en mesure de couvrir le coût de l’assurance maladie jusqu’à ce que vous atteigniez la retraite.

— Votre temps libre, et si cela se traduit par des loisirs qui vous coûteront de l’argent, ou au contraire si vous avez un passe-temps qui vous rapportera de l’argent.

Tous ces éléments et bien d’autres encore vous aideront à déterminer le revenu dont vous aurez besoin.

2. Décider si vous voulez toujours gagner de l’argent

Certains définissent la retraite anticipée comme le jour où ils n’ont plus à travailler dans leur profession ou leur carrière actuelle.

Mais ils aimeraient gagner un revenu en poursuivant une nouvelle carrière, un nouveau passe-temps ou une nouvelle passion.

Parfois, comme dans mon cas, ils poursuivent même cette voie, même s’ils n’ont pas vraiment besoin de ce nouveau revenu pour profiter de leur retraite anticipée.

Tout simplement parce que j’ai déjà gagné mon indépendance financière et je n’en ai pas besoin pour vivre, cela ne veut pas dire que je n’ai plus aucune ambition professionnelle.

Et cela me permet également de rester affûtée et de m’amuser.

Je pense également qu’il est sain de créer une source de revenus supplémentaire pour diversifier votre portefeuille, quel que soit votre patrimoine.

Pour d’autres, la retraite anticipée signifie qu’ils ont atteint un point où ils ne voudront plus jamais travailler.

Si votre définition de la retraite anticipée signifie que vous ne voulez plus gagner d’argent, vous devrez épargner beaucoup plus que ceux qui prévoient gagner de l’argent d’une manière ou d’une autre.

Donc, d’un autre côté, mon activité me fait gagner suffisamment d’argent pour ne même pas avoir à toucher à mon capital pour mener la vie que je veux mener.

3. Élaborer un plan d’investissement qui a de fortes chances de succès

Une fois que vous aurez calculé le montant de revenu dont vous aurez besoin, vous devrez passer un certain temps à rechercher les différentes façons de structurer l’épargne et les investissements afin qu’ils produisent un revenu de retraite fiable et constant.

Cela va prendre du temps.

Pensez à ce que vous savez de votre propre profession, aux années de formation et à l’expérience qu’il a fallu pour acquérir votre expertise et aux revenus que cela vous a procurés.

Les investissements que vous allez maintenant choisir devraient vous procurer un revenu pour le reste de votre vie, et vous ne pouvez pas vous permettre de faire des erreurs.

Prenez donc le temps de faire des recherches approfondies et n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel qualifié.

Comment calculer les montants nécessaires ?

Chacun a une vision différente de ce qu’il faut gagner pour être heureux.

L’approche du bonheur en matière de liberté financière a le mérite de mettre les choses en perspective : je vous conseille de lire cet article sans faute.

Cela vous éclairera sur les tenants et aboutissants de votre décision.

Cette méthode et les montants financiers associés à cela conviendront à la majorité d’entre nous de fixer des objectifs de retraite.

Il donne finalement un point de vue extrêmement réaliste et accessible, et permet d’envisager une retraite anticipée heureuse sans soucis financiers.

Je suis un témoin reconnaissant : depuis de nombreuses années, je profite de ma retraite anticipée sans problèmes financiers, et j’ai pu arrêter de travailler à l’âge de 50 ans.

Positionnez-vous clairement par rapport à ces trois défis

1. Le principal défi de la retraite anticipée est de s’assurer que vous disposez de suffisamment de ressources pour vous garantir un niveau de revenu suffisant pour toutes les années qu’il vous reste à vivre.

Dans nos pays occidentaux, l’espérance de vie moyenne est supérieure à 80 ans. Il est donc nécessaire que tous les revenus générés par vos investissements couvrent certainement vos besoins financiers futurs jusqu’à votre décès et éventuellement ceux de votre conjoint par la suite. Il est prudent et réaliste de faire des calculs sur l’hypothèse que vous vivrez jusqu’à 100 ans.

2. Dans la plupart des cas, vous ne recevrez pas de pension de retraite avant l’âge de 62 ans ou même plus tard, si vous en percevez une.

Et cela sera considérablement réduit par le fait qu’il sera considéré comme prévu légalement.

En outre, l’état des finances publiques étant ce qu’il est, le paiement des pensions de retraite est un grand point d’interrogation dans un avenir plus ou moins proche.

En d’autres termes, il est réaliste de ne pas s’attendre à des paiements importants de cette source à l’avenir, voire de ne pas compter sur eux du tout.

3. En raison des défis des points 1 et 2, prendre une retraite anticipée nécessitera soit des actifs suffisamment importants et capables de générer un revenu passif constant en fonction de votre style de vie, soit accepter de travailler quelque peu pour recevoir un revenu supplémentaire.

Pour ce faire, je réévalue mes différentes idées dans ce domaine, en accordant une attention particulière à la vente en ligne, qui est une façon de travailler généralement bien adaptée aux besoins d’un retraité.

En fait, je suis certain que vous serez en mesure de prendre votre retraite anticipée en toute sérénité si vous suivez ma méthode expliquée en français simple dans le cadre de ma formation sur la préparation à la retraite.

Le plan simple que vous allez mettre en place vous mènera au statut de millionnaire et vous offrira de vivre une vie riche et une retraite anticipée.

Imaginez donc arrêter de travailler à 50 ans (ou même bien avant) avec de l’argent en banque, sans dettes, une maison que vous possédez en totalité et un plan en place qui vous permettra de devenir riche et de rester riche.

Et même pour pouvoir aider les autres.

C’est la stratégie que j’ai personnellement suivie… pour moi, ma femme et mes enfants.