Où aller vivre avec une petite retraite ?

Qui n’a jamais rêvé de prendre sa retraite au soleil ? Et pourquoi pas dans un pays étranger où la météo est meilleure et où la vie est moins chère ?

Plus d’un million de retraités issus de régimes de retraite français vivent à l’étranger. Chaque année, de plus en plus de retraités français quittent la France. Leurs principaux pays de destination sont le Portugal, l’Espagne, le Maroc, mais aussi des destinations plus éloignées comme le Vietnam.

A découvrir également : Quel logiciel utiliser pour un meilleur planning dans les maisons de retraite ?

D’autres destinations font rêver les retraités français : la Thaïlande, Maurice, Bali, le Sénégal, la République dominicaine, le Brésil, la Grèce…

Mais comment passer du rêve à la réalité ? Comment choisir un pays étranger pour une retraite confortable et heureuse ? L’expatriation est une décision importante qui doit être soigneusement prise en compte.

A lire également : Pourquoi choisir de travailler en Ehpad ?

Voici 7 critères essentiels qui devraient guider votre choix.

Accessibilité

Aussi heureux que vous le soyez dans votre pays d’adoption, de pouvoir rejoindre la France facilement et un plus, tant pour vous que pour vos visiteurs, votre famille et vos amis.

L’Espagne et le Portugal, avec de nombreux vols quotidiens et à bas prix, sont les destinations les plus accessibles. Viennent ensuite des pays comme la Grèce et le Maroc, à plus de 3 heures de route et avec moins de vols. Loin derrière, vous trouverez l’île Maurice, le Brésil, le Vietnam et la Thaïlande avec plus de 11 heures de vol pour un ou deux vols par jour. Pensez également aux voyages à l’intérieur du pays, qui sont beaucoup plus longs dans les pays exotiques.

Climat et nature

Le climat et l’environnement naturel recherchés pour la retraite sont une question de goût. De nombreux retraités préfèrent le soleil, peu de précipitations, des températures pas trop extrêmes, une nature luxuriante et variée, la proximité de la mer.

Ces raisons parlent au nom de l’Europe et en particulier de la Méditerranée, ce qui est largement apprécié par tous. L’adaptation aux climats tropicaux peut être plus problématique. Il ne faut pas non plus négliger les problèmes des parasites et les maladies qu’ils causent. La nourriture peut également poser problème.

Langue et culture

Les compatriotes expatriés sont une partie importante de la vie sociale des retraités à l’étranger. Au Portugal et en Espagne, il existe des communautés d’expatriés qui peuvent faciliter votre intégration.

La facilité de communication et l’intégration dans la culture locale sont en effet un facteur important de bien-être. Encore une fois, l’adaptation sera plus facile dans les pays latins ou dans les pays partiellement francophones tels que le Maroc ou Maurice. En Asie, un sentiment d’hospitalité locale compensera en partie les difficultés de communication, qui passent souvent par l’anglais.

Coût de la vie

Le coût de la vie est 25 % moins cher en Grèce, 27 % en Espagne, 34 % au Portugal qu’en France. Vous pouvez donc y vivre beaucoup plus confortablement avec une pension française. Dans d’autres pays comme la Thaïlande, le Vietnam, le Maroc ou la Tunisie, le retraité double carrément son pouvoir d’achat.

Cependant, de nombreux retraités préfèrent s’installer dans des pays comme le Canada ou les États-Unis où le coût de la vie est similaire à celui de la France. C’est généralement les retraités les plus aisés qui recherchent avant tout le confort.

Droit fiscal

L’imposition du revenu, de la fortune et des successions doit être examinée très attentivement avant toute expatriation. Pour éviter la double imposition en France et à l’étranger, la plupart des pays ont conclu une convention fiscale avec la France.

De nombreux pays d’accueil offrent des avantages fiscaux aux retraités, car ils y apportent leurs revenus. Ainsi, le Portugal offre aux retraités une exonération d’impôt sur le revenu pendant 10 ans. Cependant, nous devons nous assurer que nous remplissons les conditions nécessaires pour profiter de cet avantage.

Les règles locales et les conventions fiscales sont complexes et nécessitent l’intervention d’un expert.

Sécurité

La sécurité et la stabilité politique d’un pays doivent faire partie de vos critères lorsque vous choisissez un pays d’expatriation pour votre retraite.

Consultez les nombreux classements disponibles en ligne sur la sécurité des villes et des pays. Par exemple, selon le taux de criminalité mesuré par les États-Unis Nations, de nombreux pays sont plus sûrs que la France. Le Portugal et la Thaïlande sont deux fois plus sûrs. Singapour est, en revanche, quatre fois ! En revanche, la criminalité est légèrement plus élevée au Vietnam qu’en France. Mais ce n’est rien comparé au Brésil où il est vingt fois plus fort.

Santé

En termes d’accès, de qualité et de coût des soins de santé, la France est l’un des pays les mieux classés au monde. Seule la Malaisie aurait un système de santé supérieur. La Thaïlande serait troisième. C’est ce qu’affirme la société International Living, qui fait de ce critère, à juste titre, l’un des plus importants lors du choix d’un pays de retraite.

Conclusion : préparez-vous au moins 5 ans à l’avance

Il est tout à fait possible d’assurer une retraite plus confortable en déménageant dans un pays étranger. Mais nous ne nous expatrions pas à la légère. C’est une décision importante. Comme toujours en matière de retraite, la réussite passe par une bonne préparation. Comptez au moins cinq pour recueillir les informations nécessaires, choisir et organiser votre expatriation du point de vue juridique, fiscal et financier.