Quel taux invalidite pour sclérose en plaques ?

Le MDPH est le guichet unique pour faire reconnaître votre handicap en France. Que ce soit pour demander la reconnaissance du statut de travailleur handicapé RQTH ou l’allocation adulte handicapé AAH, vous pouvez vous référer à la commission CDAPH pour votre dossier MS MDPH refusé sclérose en plaques (SEP) voici les raisons.

Tout d’abord, le fichier MDPH est unique pour tous les handicaps. Il n’y a pas de dossier d’autisme MDPH, de dossier d’arthrose MDPH ou de TDAH MDPH. Un formulaire simple garantit une gestion globale et personnalisée de votre situation. Un plan de rémunération personnalisé sera défini afin de vous simplifier la vie au quotidien.

A découvrir également : Comment connaître le prix d'un bien vendu ?

Sclérose en plaques et incapacité de travail

Il appartient au Comité des droits et de l’autonomie des personnes handicapées de décider si vous pouvez ou non travailler. Pour cela, il s’appuie sur votre dossier et notamment sur le certificat médical MDPH. Si vous présentez des évaluations d’expertise, c’est encore mieux.

Selon le taux d’invalidité reconnu pour votre la sclérose en plaques mais aussi votre projet de vie, une proposition vous sera faite. Cela peut être la reconnaissance du statut d’un travailleur handicapé. Ce statut vous donne des avantages. À savoir une formation supplémentaire. Mais surtout, une adaptation de vos horaires et de votre plan de travail.

A voir aussi : Comment trouver le curateur d'une personne ?

Si cela ne suffit pas, il existe des dispositifs dédiés à l’intégration professionnelle. Par exemple, le placement dans des structures de travail spécialisées.

Votre état justifie une incapacité totale de travail, une aide financière est disponible. Le plus connu est l’AAH pour l’allocation aux adultes handicapés.

Dossier MDPH refusé sclérose en plaques (refus MS AAH ou renouvellement AAH refusé)

L’allocation adulte handicapé est une aide sociale versée par la CAF ou la MSA. Il est destiné aux personnes souffrant d’un handicap ou d’une maladie chronique débilitante. Créée par la loi n° 75-534 du 30 juin 1975, elle vise à garantir un revenu minimum aux personnes handicapées et à renforcer la lutte contre l’exclusion.

Les principaux cas de refus AAH :

  • votre taux d’invalidité est inférieur à 50 %
  • ,

  • vous avez moins de 20 ans
  • ,

  • votre résidence principale n’est pas en France
  • , les

  • revenus de votre ménage dépassent le plafond d’octroi de l’allocation
  • ou vous êtes capable de travailler

Suite au refus de votre dossier AAH SEP, vous avez la possibilité de contester la décision. Pour ce faire, vous devrez suivre la procédure MDPH RAPO (qui signifie Appel administratif préalable obligatoire).

Vous serez alors en mesure d’apporter des documents supplémentaires à votre dossier MDPH pour la sclérose en plaques refusée. Si concluante cette fois, vous recevrez l’allocation AAH.